PLAN NATIONAL DE CONTINGENCE SUR LES PANDEMIES ET LES EPIDEMIES MAJEURES MADAGASCAR 2011-12

Le monde d’aujourd’hui, extrêmement mobile, interdépendant et interconnecté, offre de multiples opportunités pour une propagation rapide des maladies infectieuses. Cette propagation peut survenir aussi bien à l’intérieur d’un pays, entre ses différentes régions, qu’entre plusieurs pays, menaçant alors la sécurité sanitaire internationale

 Les agents infectieux, émergents ou réémergents, peuvent provoquer, de par leur potentiel de transmission ou de pathogénicité, des épidémies graves et de grande envergure dans un pays voire une pandémie. Les conséquences sanitaires ainsi que les perturbations socio-économiques que ces épidémies entraînent peuvent alors être considérables.

Madagascar, malgré son insularité, n’est pas à l’abri de ces menaces épidémiques majeures, comme l’attestent des évènements récents tels que le choléra à la fin des années 90, le chikungunya en 2006 ou la toute récente pandémie de grippe AH1N1 (2009).

Face à ces menaces imprévisibles et de survenue brutale, le pays devrait être prêt à répondre de manière appropriée et efficace. Pour cela, il est indispensable qu’il ait la capacité de bien se préparer et détecter précocement toute menace épidémique susceptible de se développer à l’intérieur du territoire ou pouvant s’introduire de l’extérieur.

Le présent document répond à ce besoin de préparation face aux menaces d’évènements épidémiques majeurs de toute nature risquant de frapper le pays à tout moment. Largement inspiré du plan de préparation et de réponse à la grippe pandémique élaboré en 2009, il vise à élargir le champ d’action à tout risque pandémique et épidémique majeur. Son autre particularité est de mettre encore plus d’accent sur l’approche faisant appel à l’ensemble de la société, en insistant sur le rôle important que jouent non seulement le secteur de la santé, mais aussi tous les autres secteurs, de même que les particuliers, les familles et les communautés, pour atténuer les effets d’une pandémie ou d’une épidémie majeure.

Avec l’appui technique et le soutien financier des partenaires et des bailleurs de fonds de Madagascar, la mise en œuvre des activités retenues dans le présent plan relève de la compétence et des responsabilités prépondérantes du Ministère de la Santé Publique (MSANP) pour tous les aspects techniques, et du Ministère de l’Intérieur pour les aspects liés à l’approche « Société toute entière », et notamment, la partie préservation de la continuité des services essentiels.